Première réussie pour notre atelier FABLABINOX et son secteur JEUNESSE avec les RECRES’BIDOUILLES et un partenariat avec l’AGCL de GUEUGNON

En effet, nos animateurs Clement et Dimitri, avec nos bénévoles ont proposé 3 séances de découvertes de logiciels3D, imprimantes 3D, programmation robots aux enfants de l AGCL (accueil des enfants le mercredi).

Ces ateliers furent préparés par notre équipe FABLABINOX et Rosa Accompagnatrice AGCL

Par groupe, avec Rosa et Chantal les accompagnatrices AGCL, les enfants ont découverts nos différents outils numériques 3D et sont tous repartis avec un sujet (fortnite,coeur, cube…) qui avait été dessiné par eux.

Grande fierté des enfants.

A suivre, pour d autres ateliers…

ARTICLE LE JOURNAL DE SAONE ET LOIRE DU 11 AVRIL

Gueugnon – Numérique Dès 4 ans, le centre de loisirs initie à l’univers 3D

Comment imprime-t-on un objet en trois dimensions ? Durant trois mercredis, les enfants de l’AGCL ont découvert le processus de fabrication. Pour l’association Syntaxe Erreur, il s’agit désormais d’ouvrir les portes à tous les publics.

  • Le 11/04/2019I «C’est un train de chauffer, là ! » Les yeux rivés sur l’imprimante 3D, les enfants du centre de loisirs s’apprêtent à observer la naissance d’un objet en direct. Le groupe a bien retenu les explications de Dimitri Carrette, l’un des deux services civiques de l’association Syntaxe Erreur. Pour fondre la matière et ainsi entamer l’impression, la température doit monter à 200 °C. Autant ne pas y glisser les doigts.

 Programmation et dessin Ces trois derniers mercredis, les 4-11 ans se sont initiés aux pratiques du numérique dans les locaux de l’espace Jean-Macé. Programmation d’un robot pédagogique, dessins via les logiciels Paint et Paint 3D : les enfants ont ainsi découvert quelques bases nécessaires à la bonne compréhension de l’univers 3D. « À l’aide du robot, on montre comment fonctionne une programmation, illustre Dimitri. On le fait aller tout à droit, à gauche, etc. Et quand on fait une erreur, il y a une règle : on recommence tout à zéro. » Devant l’écran et à l’aide la souris, les enfants ont choisi de dessiner un chat. Pour le transfert vers l’imprimante 3D, c’est Dimitri qui s’occupe de tout. L’usage d’un tel outil demeure réservé à un public averti. Le final, c’est l’impression. Nathan suit ça d’abord sur l’écran numérique de l’appareil : « 14 %, 15 %…» Puis lève les yeux : « Regarde, ça colorie tout ! » Les couches de plastique rouge se superposent. D’ici 20 minutes, le chat en 3D sera entre ses mains et pourra être posé sur un porte-clefs. « Et on peut même le faire tomber, ça ne casse pas ! », teste, surpris, l’un de ses camarades.

Syntaxe Erreur ouvre ses ateliers

En voisin, l’AGCL (Association gueugnonnaise d’accueils collectifs de loisirs) devrait devenir un partenaire privilégié de Syntaxe Erreur dans le cadre de ces “Récrés Bidouilles”. L’association entend ainsi ouvrir les portes de ses ateliers plus largement. Recrutés en ce sens, Dimitri Carrette et Clément Lapalus accueilleront également les jeunes du centre de loisirs communautaire pendant les vacances scolaires. Enfin, une action est envisagée avec le public de la Mission locale.

À l’aide du robot, on montre comment fonctionne une programmation.

Dimitri Carrette, en service civique à Syntaxe Erreur

Noémi PREDAN

—————————————————————————————————————————————–

Prochainement, journée d immersion pour les enfants de l Accueil de loisirs de la CCEALS (Communauté de Communes).

Catégories : FabLab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *